Gouvernance >> Stratégies >> Généralité >> Gouvernance >> Statégie de Gouvernance du PNBA

Créer un PDF Recommander Imprimer

Statégie de Gouvernance du PNBA

Lundi, 30 Mai 2011 12:28

Page 1 sur 2

La stratégie pour la gouvernance du PNBA se base sur les principes de transparence, responsabilité et participation. Elle touche aux aspects institutionnels, organisationnels, financiers et partenariaux relatifs à la gestion de l'Aire Marine et côtière Protégée.

Sur le plan institutionnel et organisationnel, la stratégie vise une amélioration des textes légaux et administratifs du cadrage de l'institution et leur mise en application effective. Elle vise également le renforcement du processus de programmation, de mise en œuvre du Plan d’Aménagement et de Gestion et de ses suivis et évaluation pour un bon fonctionnement interne de l'institution. Un ensemble de mesures ont été prises pour assurer le fonctionnement et la mise en œuvre des activités programmées sur le moyen et le long terme. Les besoins en infrastructures, personnels et moyens financiers ont été définis, avec un effort permanent de rationalisation de la gestion des ressources engagées. Parallèlement la recherche active de nouveaux partenaires financiers et la capitalisation d'un fond fiduciaire ont été initiées.

Au cours de ces dernières années, l’administration du PNBA s’est largement renforcée avec la mise en œuvre de ses plans de modernisation (amélioration du personnel et de l’efficience), d’aménagement et de gestion (accroissement de l’efficacité des interventions en matière de surveillance, de recherche et de développement local), d’affaires (consolidation budgétaire, capacités à mobiliser des ressources financières, à gérer durablement les investissements réalisés dans le Parc et en à assurer les charges récurrentes…).

La situation budgétaire et la gestion du PNBA ont fondamentalement changé avec l’augmentation significative de la contribution du budget national qui couvre maintenant plus de la moitié du budget total du PNBA. Grâce aux Accords de pêche signés en 2006 avec l’Union européenne, l’Etat mauritanien est devenu le principal « bailleur » du Parc. Des investissements importants ont été réalisés avec la subvention de l’Etat tant au niveau des charges de personnel que de l’amélioration des infrastructures de terrain. A l’exception des activités de surveillance maritime, le PNBA prend actuellement en charge la quasi-totalité des salaires du personnel national et le fonctionnement courant de l’institution à Nouakchott, Nouadhibou et sur le terrain.

Prec-Suivant>>