Créer un PDF Recommander Imprimer

Dans les grands lits d'oeuds

Dimanche, 29 Mai 2011 13:51

Les oueds importants sont très rares dans le Parc(oueds Zidine, Chibka, Nouaferd): il s'agit de tracés hydrographiques en voie d'sphyxie par ensablement et même - le plus souvent - de zones d'épandages plus  ou moins lineaires et très plates que d'oueds proprement dits. Le tracé de l'oued se manifeste en surface par une ligne d'arbres: Acacia tortilis raddina, Acacia ehrenbergiana(rare), Capparis decidua(caractéristique), Maerua crassifolia, Boscia senegalesis : l'absence, au moins apparente, du Balanites(présent à l'exterieur du Parc, au nord, aux abords de Hassi Adeibt N'Sil) reste surprenante; les arbres sont accomagnés de deux Graminés(panicum turgidum et Stipagostis acutiflora), de divers chaméphytes(Nucularia, Chrozophora, Fagonia, Crotalaria saharae) et d'herbacées(Limeum, etc).

la Flore continentale